Visite de la mercerie boutons, dentelle et création

Je voudrai vous faire partager une super adresse à Quimper pour toutes les amatrices de crochet, tricot et couture. Il s’agit de la mercerie Boutons, dentelle et création où un super accueil m’a été réservé.

Cette mercerie est tenue par un couple, Annie et Roger, qui ont à coeur de mettre en avant des produits français. Après Fonty et Plassard, c’est bientôt Anny Blatt et Bouton d’or qui rejoindra la boutique.

Le plus de cette mercerie ? Le fait qu’Annie soit aussi créatrice en crochet, couture et tricot est indéniablement un véritable atout puisque qu’elle sait exactement ce dont a besoin sa clientèle. Annie a commencé à crocheter à l’âge de 5 ans et est créatrice depuis 25 ans. On peut d’ailleurs admirer dans sa boutique chacune de ses créations, ce qui en fait une vraie mercerie créative !

bouton

 

 

 

 

 

 

 

Annie teste donc chaque laine qu’elle met en vente. Avec son mari, ils ont été visité des usines de laine comme Fonty.

bouton3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui me plait aussi dans cette mercerie est le fait qu’il y en ait vraiment pour tous les budgets ! Il y a de la laine Fonty bien entendu mais aussi de la laine moins chère à 1,70 la pelote.

C’est bien simple cette mercerie est un vrai plaisir pour les yeux, on a envie de tout acheter !

bouton2

 

 

 

 

 

 

 

Comment j’ai commencé à crochet

Mon histoire avec le crochet commence assez tôt. Cela remonte à mon enfance, lorsque j’étais au CE2. Notre maîtresse avait décidé de nous faire crocheter une paire de chaussons pour la fête des mères. Sympa comme idée sauf que je n’ai jamais réussi à les crocheter! J’ai fait un blocage et je n’ai jamais pu offrir à ma mère son cadeau…

Un an plus tard, une baby-sitter m’avait appris à tricoter. J’ai donc tricoté ado et adulte. J’ai toujours tricoté des pulls pour mes enfants mais j’avais toujours un blocage par rapport au crochet.

img_0379Ce n’est qu’en l’an 2000, à la naissance de mon 6ème enfant, que j’ai appris à crocheter avec une amie. Mon premier ouvrage au crochet était une petite brassière pour mon fils que j’ai même fait en double. Comme vous pouvez le voir sur la photo, je ne risquais pas de perdre mon bébé… Ensuite j’ai crocheté des petits hauts pour mes filles. Depuis je n’ai pas arrêté et j’ai complètement laisser tomber le tricot.

J’ai commencé à crocheter avec des catalogues et le coton Phildar. C’était la seule laine que je connaissais. A l’époque pas d’instagram ou de Pinterest pour trouver l’inspiration.

Aujourd’hui mon rapport au crochet a encore changé car j’essaye d’inventer des modèles qui me servent dans la vie de tous les jours. Je ne me contente plus de suivre des patrons.

Et vous, comment avez-vous commencé le crochet?

Si vous avez des anecdotes, faîtes-les nous  partager!

 

Comment crocheter peut vous aider à aller mieux

Le crochet est redevenu à la mode ! Il n’y a qu’à voir le nombre de blogs sur le crochet ! Cependant je n’ai pas attendu que cette activité devienne tendance pour m’y mettre. Aujourd’hui j’aimerai convaincre les non adeptes de cette activité de s’y mettre en recensant les bienfaits du crochet sur le corps et l’esprit. Et oui, nous allons parler crochethérapie aujourd’hui sur jules et philotte ! Laissez-moi vous présenter mon argumentaire en faveur du crochet :

  • Crocheter permet à votre cerveau de rester en bonne santé

Les activités manuelles sont bonnes pour le cerveau. Il est prouvé qu’exercer régulièrement une activité manuelle permettrait de réduire les pertes de mémoire.

  • Crochet empêche l’apparition de l’arthrite

Lorsque les articulations de nos doigts travaillent, cela oblige le fluide à se déplacer tout autour du cartilage. Les articulations sont ainsi bien hydratées, ce qui minimise le risque d’arthrite.

  • Crocheter booste l’estime de soi

Crocheter demande de la créativité. Lorsque j’ai confectionné mon Phillé, j’ai éprouvé une certaine fierté comme Mamita avec sa cape. Ce savoir-faire est source de contentement ! On crée quelque chose de beau, parfois d’utile. Ainsi on se fixe des objectifs, ce qui redonne confiance en soi.

  • Crocheter un anti-stress naturel

Je ne sais pas vous mais moi crocheter me permet d’évacuer un certain stress. Lorsque je crochète, je me concentre sur les mêmes gestes et cela me plonge dans un état de relaxation important, j’en oublie mes soucis.

  • Crocheter permet de se sociabiliser

Ce blog en est la preuve ! Avant je crochetais en solitaire et maintenant je créé des liens avec d’autres crocheteuses, c’est formidable.

 

Et vous quels sont les bienfaits que vous ressentez en crochetant ?

Quel est le meilleur crochet ?

Ca vous arrive de crocheter pendant plusieurs heures et d’avoir mal aux doigts ? Lorsque j’ai commencé le crochet il y a 16 ans, cela m’arrivait fréquemment de ressentir une gêne, même une douleur à force d’appuyer sur le crochet… Heureusement, aujourd’hui on trouve toutes sortes de crochet. Voici mon « palmarès » très subjectif issu de ma « crochothèque ».

 

Lire la suite de « Quel est le meilleur crochet ? »